Itinéraire d’une globe-trotteuse modeuse

Itinéraire d’une globe-trotteuse modeuse
Itinéraire d’une globe-trotteuse modeuse

Tout commence un matin d’août 1970, sous les chaudes et suaves latitudes des Caraïbes. C’est
dans un petit village de la Martinique, terre de fleurs et de feu qu’un brin de fille a vu le jour. Son
nom ? Catherine. Son petit nom ? Kate !

Esthéticienne en herbe

Si l’on demande à Kate ce qui l’a conduit à s’orienter vers le monde de l’esthétique et de la mode,
elle vous répondra simplement que d’aussi loin qu’elle se le rappelle, elle a toujours aimé embellir les
gens. Débrouillarde, Kate utilise par exemple la coque de cire rouge d’un célèbre petit fromage
français pour tailler des ongles longs et colorés ou, repousse les comédons avec des épingles à
cheveux. Hypnotisée par les défilés de Haute Couture qui dévoilent des tenues toutes plus
fantastiques les unes que les autres, elle improvise, aidée par son sens aiguisé du style et sa cousine,
ses propres défilés de mode en usant d’anciens vêtements de famille.

La beauté pour religion

Mais l’esthéticienne en herbe sait qu’il lui faudra plus que ces succédanées de fortune pour exploiter
comme il se doit sa passion. Car oui, avant d’être un business, la mode et l’esthétique ont toujours
figuré pour Kate une passion, une vocation, et une véritable religion. Kate croit en effet avec ferveur
que chaque femme devrait prendre soin d’elle (et non uniquement quelques happy few), quelles que
soient les difficultés que la vie réserve. Autre point de son crédo, toutes les femmes devraient
pouvoir apparaître sous leur meilleur jour et se sentir belle. Dès lors, animée par cette foi
inébranlable, Paris, épicentre de la mode deviendra la terre promise de la jeune Kate. À ses 18 ans,
elle achète un billet simple pour la célèbre capitale.

Se rendre à Paris

Dans l’avion qui l’emmène en métropole, elle jette des regards songeurs à travers les hublots et,
considérant l’immensité de l’océan, rêve de parcourir le monde et de mener une brillante carrière
dans l’univers de la beauté. Kate ne se contente pas de s’imaginer un avenir de globe trotteuse-
modeuse, mais va mettre tout en œuvre pour ancrer son projet dans la réalité.
Déterminée, Kate à peine arrivée à Paris, s’inscrit, à l’école Elysée Marbeuf située dans le 8-ème
arrondissement, et décroche haut la main en 1991 un baccalauréat professionnel mention esthétique
cosmétique et parfumerie. Son diplôme en poche, elle commence à travailler au sein d’un institut de
beauté, et après quelques années d’exercice décide de se mettre à son propre compte en 1997, en
exerçant notamment à domicile, puis ouvre son premier institut à Paris .

De l’humour, de la conversation et des kilomètres

A force de persévérance et d’efforts Kate parvient à tisser au fil du temps un réseau où s’accrochent
tour à tour des anonymes, des grandes marques et des célébrités. Dotée de la bonne humeur
communicative des Catherine, et très ouverte d’esprit, Kate brise la glace en un éclat de rire,
emportant les réserves et les timidités. Car Kate est une marrante qui, en plus des trajets, multiplie
les traits d’eyeliner en même temps que les traits d’humour.

Micros-voyages et rencontres

Au volant de sa Mini, elle sillonne les routes de la capitale et de la banlieue pour aller à la découverte
des clientes, à leur propre domicile. Armée de sa carte routière puis de son GPS, de sa bouteille
d’eau, et de sa male, elle fait de chaque trajet une incursion où au bout du chemin l’attendent de
nouveaux visages, de nouvelles histoires, de nouveaux univers. En somme, pour Kate, le
dépaysement peut tout aussi bien se retrouver au sixième étage d’un immeuble de la très chic
avenue Foch ou dans un joli pavillon de la petite couronne, le tout sans jet-lag !

Premiers contacts

Arrivée à destination, elle attend sur le seuil d’entrée qu’on lui ouvre. La porte s’entrebâille et Kate toute impatiente, s’apprête à dégainer un vibrant et souriant « Bonjour Madame ! Ravie de vous rencontrer ! » Si elles ne vont pas dans les instants qui suivent quitter le plancher des vaches, il n’en demeure pas moins que l’embarquement a commencé ! Kate, sur les indications de sa cliente, pose déjà ses valises-euh pardon- sa mallette de travail près du fauteuil, du tabouret, de la chaise, ou du sofa qui lui tiendra lieu de siège passager. Les soins peuvent commencer, non sans la mélodie de sa voix.

Habile et volubile

Ayant le verbe facile, Kate ne s’imagine pas un instant ne pas converser avec ses clientes. Mais tout en papotant, cette professionnelle n’en oublie pas de déballer tout son attirail de limes, cires, crayons, pinces, dissolvants et crèmes. Professionnelle, elle fait déjà claquer les couvercles de flacons en tous genres, valser les disques de coton et fait courir ses doigts sur les carrés de peau. Pendant que la cliente choisi le vernis qui lui siéra le mieux, cette mordue d’astrologie et d’astronomie, pourra tirer son thème astral ou disserter sur l’atterrissage d’Indépendance sur Mars. Les animaux, les voyages, la politique, la mode bien évidemment figurent parmi les sujets qui composent le spectre de ses intérêts. Peu à peu, le vouvoiement cède la place au tutoiement et la conversation roule sur mille et une chose. La prestation terminée, une paire de bises vient souvent se déposer sur les joues des protagonistes, symbole de la satisfaction de ses clientes.

Les clefs du succès

Entre générosité…

On l’aura compris, Kate n’a pas son pareil pour nouer des contacts, certaines de ses clientes étant même devenues au fil du temps de véritables amies. Car si sa citadine roule à l’essence, Kate pour sa part, carbure aux rencontres, détestant rester seule comme toute Catherine qui se respecte. Mais un autre aspect de sa personnalité séduit : son altruisme. Généreuse et serviable, Kate se montre toujours

prête à offrir son aide, que ce soit dans la formation de jeunes talents de l’esthétisme à l’instar d’Audrey, ou lors de séances de coaching mode plus ou moins improvisées chez les clients ou dans les pages de son blog. Elle ordonne ainsi les dispersées, tranche pour les indécises, rassure les angoissées, et oriente les égarées en moins de temps qu’il n’en faut pour dire talon aiguille.

…et excellence

Par ailleurs, Kate a toujours su que dans le champ des possibles que déploie une carrière, elle s’emploierait à cultiver l’excellence. Ayant à cœur de se perfectionner et d’apprendre sans cesse, son parcours professionnel est en effet jalonné par une série de formations. Entre 1994 et 1995 elle fait notamment une école d’onglerie,  » à bordeaux » et se forme par la suite à la réflexologie, à l’hygiène et à la salubrité, au maquillage permanent, et au designer du regard. Kate acquiert d’ailleurs une véritable expertise dans le domaine, où elle est très sollicitée. Dopée à l’excellence, c’est aussi une Inconditionnelle de la qualité qui a toujours mis un point d’honneur à n’utiliser que les meilleures marques disponibles sur le marché.

Grands voyages et inspirations

En parallèle de ses périples franciliens, Kate suit un autre tronçon de son rêve et multiplie les voyages sur trois continents, à la rencontre de l’autre, de sa culture et à la recherche des savoirs-faires esthétiques et cosmétiques. C’est ainsi qu’à Varsovie, elle est ébahie par les techniques d’onglerie, qu’aux Etats-Unis, les procédés de coiffage la laissent admirative, ou qu’à Prague l’expertise développée par les professionnelles en matière d’extension de cils lui fait forte impression. Lisbonne, Dubai, Rome, Milan, Londres figurent également au nombre des capitales où cette baroudeuse mode fait escale et glane des centaines d’inspirations.

Business woman

Main de fer dans un gant de velours, Kate sous ses allures de bonne copine n’en est pas moins une véritable femme d’affaires. Son esprit entrepreneurial la conduit à fonder en 2020 sa propre société E commerce qu’elle pilote entièrement, assurant aussi bien le management que les prestations diverses. Par ailleurs, elle conçoit seule les sites Internet Look4style et Fashion- Kate, des boutiques en ligne proposant des articles de mode pour femme de veine casual ou sophistiquée, ainsi que des appareils hightech. Autre de ses créations, Katesparis.com, plateforme de prestations de services à domicile proposant entre autres le rehaussement de cils, l’agrandissement du regard, la pose de vernis semi-permanent, ainsi qu’une offre de pédicure et manucure, puis katesparis Hair vente de produits capillaires. En parallèle de ces activités, Kate tient également un blog où elle décrypte et commente les dernières tendances, dispense ses conseils pour savoir comment porter telle ou telle pièce, et propose des associations de vêtements et d’accessoires.

Kate Woman

Si elle emprunte à ces félins magnifiques leur agilité et leur grâce, ce n’est pas là le portrait d’une Catwoman qui vient d’être tracé, mais bien celui d’une KateWoman. Ouverte d’esprit, travailleuse, authentique, franche et toujours de bonne humeur, Catherine Louis-Justine promet de purs moments de détente et de soins, aussi purs que le laisse augurer son prénom.

Il est temps de découvrir Kate !

Kate look4style

Centre de préférences de confidentialité

      Necessary

      Advertising

      Analytics

      Other